S2 E2

TERRE

Comment préservons-nous la pureté de nos sols ? L’IA est-elle un atout ou un inconvénient pour sauver la planète ? Ce deuxième épisode de la série IA & Écologie porte sur la Terre.

Il donne la parole à Nathalie de Marcellis-Warin (Polytechnique Montréal, OBVIA et CIRANO), à Justine Boulent (Université de Sherbrooke) et à Matthew Halpenny (collectif somme, créateur de Mycocène).

Agriculture
Nathalie De Marcellis-Warin 1.jpg

NATHALIE DE MARCELLIS-WARIN

Nathalie de Marcellis-Warin est  professeure au Département de mathématiques et de génie industriel de l’École polytechnique de Montréal, membre de l’OBVIA et directrice générale du Cirano, centre de recherche pour les données probantes. Lors de notre entrevue, nous abordons les apports et les limites de l'IA en agriculture.

JUSTINE BOULENT

Justine Boulent a récemment terminé son doctorat à l’Université de Sherbrooke en Géomatique sous la supervision de Jérôme Théau. Lors de notre entrevue, nous parlons des algorithmes qu'elle a programmés pour aider le secteur agricole, plus particulièrement la viticulture, à mieux prévenir les maladies de la vigne. Un projet développé avec l'aide de Samuel Foucher (CRIM).

Justine%20Boulent_Simon%20Morvan_edited.

MATTHEW HALPENNY

Matthew Halpenny est un artiste médiatique, membre du collectif somme. Ses œuvres mêlent biologie et art. Lors de notre entrevue, nous abordons en détail son oeuvre Mycocène.